Commune de Lembeye

Actualités

Les budgets primitifs 2019 adoptés dans la sérénité

Le 5 avril dernier, le Conseil municipal a adopté à l’unanimité les deux budgets primitifs de l’année 2019.

Le budget général (exprimé TTC) s’équilibre à 1 232 319 € en section de fonctionnement et 1 444 935 € en section d’investissement.

Les charges salariales représentent 272 460 €, soit 44% des dépenses réelles de fonctionnement, qui s’élèvent à 614 913 €. Le montant global des subventions aux associations s’établit à 13 200 €, et une enveloppe de 30 000 € est dédiée aux travaux d’amélioration de la voirie communale.

La part forfaitaire de la dotation globale de fonctionnement (DGF) diminue pour la sixième année consécutive (-2%, soit une perte de recettes de 1 024 €). Sur la période 2014-2019, cette dotation de l’État aura été divisée par deux, passant de 94 680 € en 2013 à 48 488 € en 2019. Malgré cette nouvelle baisse et malgré un rythme d’investissement soutenu, le Conseil municipal décide de ne pas augmenter les taux des trois grands impôts locaux, qui se trouvent ainsi maintenus à 12,21% pour la taxe d’habitation, 15,05% pour la taxe sur le foncier bâti et 42,56% pour celle sur le foncier non bâti. Les produits attendus de ces taxes s’élèvent à 245 000 €.

Le démarrage des travaux d’extension, d’isolation et d’aménagement des abords de la salle des sports est prévu avant l’été, pour une durée de 9 mois. Cet investissement majeur, visant à conforter un équipement structurant à l’échelle intercommunale, indispensable aux établissements scolaires et aux associations, représente 727 000 €, subventionné par l’État et le Département à hauteur de 60% du montant hors taxes.

Plusieurs enveloppes sont également inscrites en section d’investissement : 85 000 € pour la rénovation de l’un des logements locatifs 37 place Marcadieu et de deux logements de la caserne de gendarmerie, 50 000 € pour la rénovation des toilettes publiques place Marcadieu, 30 000 € pour la mise aux normes d’accessibilité d’une partie des établissements recevant du public, 20 000 € pour l’acquisition de mobilier.

L’ensemble de ces investissements est rendu possible par les subventions publiques, mais également par les efforts menés depuis 2008, qui ont permis d’abaisser le niveau d’endettement de la commune à 310 € par habitant au 31 décembre 2018 (contre 1 200 € en 2008), et d’améliorer sensiblement la capacité d’autofinancement. L’excédent issu du bilan de l’année 2018, et reporté en recettes de fonctionnement 2019, s’élève ainsi à 431 124 €.

Le budget du service d’assainissement (exprimé HT) est équilibré à 288 220 € en section de fonctionnement et 859 984 € en section d’investissement, dont 360 000 € affecté au remboursement du prêt relais contracté en août 2018 pour préfinancer l’opération de mise en conformité du système d’assainissement, dans l’attente du versement du solde de l’aide attribuée par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne. Les crédits nécessaires à la finalisation de cette opération sont également prévus : 79 000 € pour l’achèvement de la construction de la nouvelle station d’épuration, située route de Peyrelongue, et 98 000 € restant à régler au titre des travaux de mise en séparatif des réseaux. Une enveloppe de 200 000 € est enfin inscrite au budget primitif 2019 pour différents travaux sur le réseau de collecte, dont l’extension nécessaire à la desserte du futur magasin Point Vert, rue Joseph Peyré.



Infos pratiques
  • lundi au jeudi : 9h - 12h30 | 14h - 17h